série h

Photographies noir et blanc, tirages chromogéniques, 45×60cm

concept, jeu

La série h, présente des portraits de jeunes, dans le jeu de l’illusion d’un handicap physique.
Par l’absence en l’image d’une portion de membre, le portrait devient une double allégorie: celle de la nature atteinte, violée ainsi que celle de la perte de relation au naturel. Or, le handicap dans son vécu est aussi en jeu, étant à la fois atteinte au corps, outil premier d’une relation au naturel, et la cause d’une sensibilité aiguë de l’handicapé dans sa relation aux choses — réalité paradoxale de l’absence d’une chose, la renforçant dans sa concrétude.

Processus

Le procédé menant à l’image se déroule invariablement: j’explique et fais expérimenter au sujet l’illusion optique qui fait qu’un membre (main, avant-bras) disparaisse lorsque l’on ferme un oeil (l’oeil cyclope et caméra); je l’invite à jouer de cette illusion pour s’handicaper un court instant. Lors de la prise de vue, le sujet sait que la caméra va de même ‘fermer l’oeil’ pour être le témoin de cette illusion et figer ce jeu morbide en une quasi-réalité de son handicap.

Cats : photographie / portrait

All rights reserved, 2004 .